Comment aller de Paris à Athènes (Grèce) en train
Aller au contenu

Paris – Athènes en train

Athènes, Grèce (Photo: Puk Patrick)

Aujourd’hui (en 2019), il est possible d’aller de France en Grèce en train en… deux changements seulement…! Et à condition de s’arrêter à Thessalonique, dans le nord de la Grèce. Pour Athènes, il faudra rajouter un troisième changement. Dans tous les cas, à cause d’une correspondance trop juste à Belgrade où il faut donc attendre 24h, il faut compter presque trois jours.

Notons que cet article pourrait s’appeler « Paris – Skopje en train » puisque cet itinéraire passe par la capitale de la Macédoine (au milieu du trajet Belgrade Thessalonique).

L’itinéraire que nous proposons pour aller jusqu’en Grèce en train est le suivant :

  1. Paris ➔ Zurich en partant en fin de journée le jour 1
  2. Zurich ➔ Belgrade en train de nuit + jour, avec une arrivée vers 18h le jour 2
  3. Belgrade ➔ Thessalonique en train de nuit que l’on prend le jour 3 et où l’on arrive le matin du jour 4
  4. Et enfin Thessalonique ➔ Athènes en train de jour, pour arriver en milieu d’après-midi le jour 4, donc un peu moins de 3 jours après avoir quitté Paris

Voir cette carte ferroviaire en plein écran

Paris ➔ Zurich ➔ Belgrade

Voir l’article dédié : Paris ➔ Belgrade en train.

Escale à Belgrade

Une fois à Belgrade, le problème est le suivant : la correspondance entre l’arrivée du train en provenance de Zurich et Zagreb, et le départ du train à destination de Thessalonique ne permet pas d’espérer de façon raisonnable poursuivre son trajet le même jour. Donc on passe une nuit et une bonne journée à Belgrade, où l’on peut faire le tour des cafés de la capitale serbe…!

Puis c’est parti pour la Grèce. On vous rassure de suite : si si, le train de Belgrade Thessalonique existe bien, et tout le temps, malgré de nombreuses informations sur le Web faisant état du contraire… Au pire, le train est susceptible de s’arrêter à la frontière entre la Macédoine et la Grèce, d’où il est facile de finir en bus pour les derniers kilomètres (voir plus bas).

Train Belgrade ➔ Thessalonique

Un vieux train de nuit, lent et poussif, mais qui a le mérite de traverser trois pays (Serbie, Macédoine et Grèce) en une seule nuit.

Cabines couchettes à 4 ou 6. Propreté correcte mais limite, avec quelques tâches (« propres » ?) sur les draps.

Lorsque nous l’avons pris, nous n’étions que quelques voyageurs répartis dans le wagon, seuls dans nos compartiments.

Toilettes franchement pas en bon état.

Le petit bonus : la visite de Skopje (capitale de la Macédoine) tout endormie, à l’aube vers 5h du matin, puisque la voie ferrée fait littéralement le tour de la ville !

La fiche technique du train Belgrade ➔ Thessalonique

Prix indicatif : 37,80€ pour une couchette

Pas de restauration à la place.

Pas de voiture-restaurant.

Pas de voiture-bar.

Pas de distributeur automatique de boissons ou friandises.

Toilettes à l’occidentale.

Pas de table à langer

Ponctualité : Généralement ponctuel.

Prises électriques (Quelques prises dans le couloir).

Pas d’eau potable dans ce train.

Pas de tri sélectif dans ce train.

Ce train ne bénéficie d’aucune connexion Wi-Fi.

Ce train capte le signal GPS facilement.

Ce train ne permet pas d’emmener son vélo.

Nous avons emprunté ce train récemment (en 2018) ; les informations concernant le confort sont donc probablement encore à jour (même s’il convient de revérifier les horaires).

B335
Horaires
Belgrade 18h21
Thessalonique 10h08

Nous avons revérifié ces horaires pour la dernière fois le 11/06/2019, mais ils sont susceptibles de varier d’un jour à l’autre (et il convient toujours de revérifier les horaires avant de s’embarquer pour un voyage en train !).

Attention : un trajet pas jusqu’au bout…?

Le train Belgrade Thessalonique est susceptible de s’arrêter (définitivement) à la frontière entre la Macédoine et la Grèce… et plutôt côté macédonien, à Guevgueliya (ou Gevgelija, soit Гевгелија). En ce cas, pas de panique, il faut prendre soit un bus s’il y en a, soit des taxis, jusqu’à la frontière grecque. De là, un bus nous emmène jusqu’à Thessalonique, éventuellement via une escale à Polykastro (Πολύκαστρο). Au pire, il est possible de marcher de la gare de Guevgueliya jusqu’à la frontière entre la Macédoine et la Grèce (compter 3 kilomètres) et, de là, prendre ledit bus jusqu’à Polykastro/Thessalonique.

Train Thessalonique ➔ Athènes

Athènes Thessalonique en 4h en train ? C’est possible avec ce train grec, direct entre les deux plus grandes villes de Grèce.

La fiche technique du train Thessalonique ➔ Athènes

Prix indicatif : 45€ en classe B, 55€ en classe A (25€ et 35€ en train régional de nuit, un peu plus long)

IC 51 IC 53 IC 55 IC 57 IC 59 REG 601
Horaires
Thessalonique 6h27 9h15 12h15 15h15 18h15 23h50
Athènes 10h24 13h24 16h24 19h24 22h24 5h06

Nous avons revérifié ces horaires pour la dernière fois le 11/06/2019, mais ils sont susceptibles de varier d’un jour à l’autre (et il convient toujours de revérifier les horaires avant de s’embarquer pour un voyage en train !).

Alternatives de Paris à Athènes

La fin du trajet (à partir de Belgrade) n’est pas franchement négociable. En revanche, les tronçons précédents connaissent de nombreuses variantes.

Il existe de nombreux itinéraires ferroviaires entre Paris et Budapest. Voir la page Paris Budapest en train pour des connexions.

Voir aussi Paris ➔ Zagreb en train pour d’autres trajets de la France à Athènes via la capitale croate.

Pratique

Prix du voyage en train de Paris à Athènes

En achetant les billets à l’avance, voici les tarifs que nous avons obtenus (en 2018) : Paris Zürich à 29€ en seconde classe, Zürich Zagreb à 59€ en seconde classe, Zagreb Belgrade à 60€ (au guichet suisse), et Belgrade Thessalonique à 37,80€. Soit un total de 200€ environ jusqu’à Athènes. Au dernier moment, le Paris Zürich coûtera beaucoup plus cher ; en revanche, les autres billets coûteront probablement un prix similaire.

Une remarque, un témoignage, une correction ?

Vous avez une remarque, un témoignage, une suggestion, un bon plan secret, un horaire erroné, un nouvel itinéraire, une photo à nous envoyer…? Contactez-nous, nous répondrons avec grand plaisir et avec la rapidité du TGV (eh oui, nous on dira toujours TGV, et jamais inOui !), et actualiserons le site !

Crédit

La photo en haut de cet itinéraire ferroviaire est Parthenon, Athens, Greece par Puk Patrick (Creative Commons Zero).

Et après la Grèce…?

Bosphore express

Istanbul en train

L’Europe et l’Asie réunies par un tunnel ferroviaire.

Pudong, bund, gratte-ciels

Shanghai en train

Un long mais fascinant périple ferroviaire de l’Europe de l’ouest à la Chine, en suivant soit le Transsibérien, soit la route de la soie via l’Asie centrale. À faire une fois dans sa vie.

Interrail…?

Faut-il utiliser les pass InterRail ?

Avantages et (surtout) inconvénients

Depuis 2007, seuls deux types de pass existent : les pass Interrail pour un seul pays (One Country-Pass) ou le pass Interrail pour tous les pays d’Europe participants (Global Pass). Clairement, les pass par pays n’ont aucun intérêt sur un itinéraire où l’on traverse plusieurs pays d’Europe en train. Quant au global pass, il peut être à la rigueur intéressant si 1) vous avez moins de 28 ans et 2) vous achetez vos billets au dernier moment. En effet, le prix du pass Interrail est déjà assez élevé pour les moins de 28 ans (217€ minimum en 2019 pour seulement 5 jours, et jusqu’à 515€ pour un mois, auxquels il faut ajouter les frais de réservation pour chaque train, parfois plusieurs dizaines d’euros pour les trains de nuit) ; donc ce prix est difficilement compensé. Si vous avez 28 ans ou plus, il vous en coûtera de 282€ à 670€… Là, passez clairement votre chemin. Les seniors ont droit à des tarifs un chouïa moins exorbitants (254€ à 603€ en 2019).

Si les pass InterRail vous intéressent néanmoins, vous pouvez visiter Wikipédia : InterRail ou interrail.eu.